top of page
  • catherinelithother

Fête de la Terre (22 avril) - Episode 1 : L'importance de l'ancrage

Dernière mise à jour : 10 mars 2023

Le 22 avril prochain, ce sera la fête de la Terre. La Terre nourricière, notre Terre-mère. Qui dit Terre, pense racines et ancrage.



Pourquoi est-il si important d'être ancré ?

Etre ancrés nous permet d'être dans le moment présent. Le passé est passé, sans possibilité de le changer, et le futur arrivera en son temps. Le présent, c'est être "ici et maintenant", à vivre pleinement ce qui nous arrive et nous en émerveiller... ou pas.

Oui, c'est facile à écrire et bien plus difficile à vivre !!! Comment ne pas se laisser absorber par nos soucis quotidiens ? Comment rester insensibles aux malheurs d'autrui... et d'ailleurs, le souhaitons-nous ?


S'ancrer, ce n'est pas être insouciants, voire inconscients de ce qui se passe. Ce n'est pas, non plus, rester de marbre face à la détresse des autres mais ça permet de prendre le recul nécessaire pour mieux gérer les situations et aussi nos émotions.

Je suis hypersensible. Plus jeune, j'en souffrais et voyais cela comme une malédiction.

Tout me touchait, me blessait, m'handicapait. Je me révoltais d'une injustice, sursautais d'un bruit trop fort, pleurais d'une dispute entre inconnus. Je subissais mes émotions et elles me bloquaient. Je ressassais en me disant : "la prochaine fois, "j'agirai comme ceci" ou "je dirai cela". Je restais tétanisée, sans réaction, sans répondant et je me reprochais cette inertie. Je n'avançais pas.


Pour faire face à cette sensibilité exacerbée, il y a plusieurs possibilités :

  1. Ne rien faire et continuer à être une éponge qui absorbe tout... jusqu'à saturation. Etre à l'écoute des autres au point de prendre leurs malheurs en charge, chercher des solutions et vous investir sans, parfois même, être sollicité pour cela. Au départ, ça part d'un bon sentiment mais qui peut être vécu comme de l'ingérence par les autres. Au final, il n'y a pas de reconnaissance pour ce que vous faites, mais surtout une augmentation de votre propre souffrance.

  2. Endosser une armure qui vous fait paraître froid, indifférent et/ou hautain. Vous vous fermez, comme une huître, quand vous vous sentez attaqué, sans discussion possible parce que vous souffrez et que vous ne voulez pas le montrer. Cette armure ne vous protège pas de vos émotions mais elle les cache aux autres et finalement vous coupera d'eux.

  3. Lâcher-prise et s'ancrer. Sans perdre son empathie, mettre un filtre entre ce qui est vécu et ce que nous ressentons pour pouvoir épauler efficacement les autres sans se charger négativement soi-même. A chacun sa méthode : le sport permet de se défouler, la lecture de s'évader, le yoga de mieux se contrôler. La méditation peut aider à lâcher-prise et l'hypnose à mieux comprendre notre fonctionnement. Il existe aussi des rituels d'ancrage très efficaces.

Notre Terre-mère pourvoit à tous nos besoins comme toute mère envers ses enfants.

L'ancrage peut se faire également par la lithothérapie, avec des bijoux en pierres noires, sauf l'obsidienne, brunes et/ou rouges.


Maintenant, cette hypersensibilité que je considérais comme une faiblesse est devenu ma force. Je m'en sers pour comprendre mes clients afin de pouvoir les aider, les conseiller et les soulager au mieux .



Posts récents

Voir tout

Comentarios


bottom of page